Voila Europe 2022 festival. Interview.

Interview de la Directrice du festival Sharlit Deyzac,


Plus sur le festival ici: https://www.londonmacadam.com/single-post/the-cockpit-announces-the-voila-europe-2022-le-festival-de-th%C3%A9%C3%A2tre-multilingue



-Quand est né le Voilà festival et quelle est son histoire ?

Le Festival Voila! est né il y a dix ans, d'une union volontaire de compagnies de théâtre francophones qui opéraient indépendamment à Londres. Le directeur du théâtre The Cockpit, Dave Wybrow, excentrique et fan de francophonie, avait pour habitude de programmer des spectacles en langues étrangères, et le publique était en demande! Nous voulions présenter un “showcase” du travail en français, bilingue ou d’auteurs frenchy traduits en anglais. Pendant 4 ans, le festival a grandit, la solidarité du publique et des compagnies s’est enrichie… Puis Brexit nous ai tombé dessus! Nous avons donc ouvert nos portes aux autres cultures et langues de l’Europe, après tout, nous étions tous dans le même bateaux à présent, alors Voila! Europe est apparu.

En 2017 nous proposions 36 pièces, dans 4 salles à travers la capitale, en 16 langues, avec des événements satellites offrant des échanges entre les compagnies, et la possibilité pour le publique de trouver sous un même chapeau, la multitude de cultures que l’Europe a à offrir.

Puis, quelques années plus tard, d’autres challenges nous attendaient lors de la pandémie - réunir le public à partir de chez eux avec des compagnies sans théâtre… grâce au digital! Les artistes nous ont bluffé avec leur capacité d’adapter à la situation, et le public a suivi. Nous avons pu toucher des spectateurs dans d’autres villes de l’Angleterre et d’Europe, ce qui nous a inspiré d’inclure un programme digitale pour toutes les années à suivre. Nous sommes fiers du bout de chemin que nous avons fait avec les centaines compagnies, les milliers de spectateurs en Angleterre et sur le continent, et nous espérons continuer à donner une opportunité au compagnies de théâtre émergente de se produire sur les planches d’une des capitales théâtrales du monde!


-Quelles sont les pièces jouées cette année à Londres ?

Tout au long du programme, vous trouverez des créateurs de théâtre explorant tous les recoins de la condition humaine, avec des spectacles sur la joie, la violence, la beauté, l'espace, le travail du sexe, l'émerveillement, la masculinité, la vieillesse, la famille et l'identité culturelle. Comme toujours, le festival présente la grande variété de styles et de techniques qui composent le «théâtre européen»: poésie, marionnettes, documentaire, autobiographie, technologie, images époustouflantes, mouvements innovants, clowns, masques et de nombreuses utilisations inventives de la musique, du folk au gig-théâtre au bouclage vocal improvisé.


-Combien de langues cette année sont représentées au festival? Il y aura douze langues sur scène au Voila!Europe cette année - ukrainien, hongrois, français, portugais, suédois, russe, espagnol, allemand, polonais, irlandais, croate et bien sûr anglais - ce qui promet d'apporter de nouvelles perspectives et idées à partager avec le public à Londres et en ligne.


-Comment sélectionnez-vous les pièces indépendantes ? Nous faisons un appel à candidatures en février, et lisons plus de 150 dossiers chaque année. Nous cherchons des compagnies plutôt émergentes, qui mélangent les genres, les langues et les médias, qui prennent des risques sur scène, qui abordent des thèmes pertinents et qui ne trouverait pas nécessairement chaussures à leurs pieds en terme de public et de programmation dans des théâtres conventionnels.



-Faites-vous une tournée et ou ? Nous ne faisons pas vraiment de tournée. Plutôt, les compagnies font une tournée de leur travail, et nous les happons sur leur route pour proposer quelque chose d’inédit á notre publique, qu’ils ne verraient peut être pas sur d’autres scènes en Angleterre.


-Est-ce qu’il y a une pièce en particulier qui vous tient à cœur ? Je suis tres impatiente de voir le travail de la compagnie multiculturel In Itinere, basée á Paris, car cela fait plusieurs années que nous discutons avec eux, et le timing et l’espace n’était pas juste jusqu’à maintenant. Cette fois-ci, ils arrivent en force, traversant la Manche avec une nouvelle pièce qui démontre leur talent de mimes, de masques et d’histoire contemporaine répondant á un sujet d’actualité, d’une manière vraiment propre à leur collectif. Ça va déboîter!


-Quels sont les projets pour cette année pour vous et pour le festival ? Cette année l'idée c’était vraiment de faire un programme facile á comprendre (je ne cache pas que les années précédentes avec plus de 20 pièces en langues multiples et dans plusieurs théâtre ou en ligne n’a pas tjs était le plus simple à expliquer dans le guide!) Nous avons décidé de faire une première semaine de pièces à voir en ligne, dans deux formats = en directe live comme “A visit to the Minotaure” de l’Ukraine, où le public verra le spectacle en directe avec la compagnie en ligne, et les watch parties ou le public regarde la pièce enregistré auparavant, à l’heure qui les arrangent, puis un rdv en ligne permet un question-réponse en direct avec les membres de la compagnie, où qu’ils soient.


-Un petit mot pour les Français de Londres qui viendront vous voir ? Venez retrouver votre communauté théâtrale, sympathique et curieuse, découvrez des pièces de théâtre inédite et en avant première, partager un verre au chaud au théâtre cet automne, ou en directe de votre salon, tout en soutenant un festival indépendant qui espère espère durer 10 ans de plus!


Merci pour cette interview pour www.londonmacadam.com

Au plaisir de se rencontrer sur le macadam londonien…

Merci!


#festivallondres #spectaclelondres

Follow Us
  • Pinterest - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Recent Posts