top of page

Bernadette. UN CHIRAC PEUT EN CACHER UNE AUTRE. Cine Lumiere! Interview de Lea Domenach.


Quand elle arrive à l’Elysée, Bernadette Chirac s’attend à obtenir enfin la place qu’elle mérite, elle qui a toujours oeuvré dans l’ombre de son mari pour qu’il devienne président. Mise de côté car jugée trop ringarde, Bernadette décide alors de prendre sa revanche en

devenant une figure médiatique incontournable.


Entretien avec Lea Domenach.

 



London Macadam : Qu’est-ce qui vous inspiré le rôle de Bernadette Chirac ?

Lea Domenach : Pendant 11 ans, j’ai grandi avec elle. Mon père a beaucoup écrit sur Chirac, et si j’avais l’impression de le connaître lui, je connaissais beaucoup moins sa femme. Je n’en avais pas une très bonne image c’était pour moi une vieille dame aigrie, très conservatrice, pas marrante et les guignols en donnaient une image détestable!

Un jour j’ai vu un documentaire Chirac, mémoire d’une femme libre, réalisé par Anne Barrère, elle avait 80 ans et j’ai aimé sa liberté de parole, je l’ai découverte très drôle et j’ai aimé « la revanche d’une femme ». Elle a soudain tapé du poing sur la table pour exister à l’Elysée.

 

Comment avez-vous sélectionné les images d’archives pour ce film ?

Cela découlait des scènes du film. Je viens du monde du documentaire, cela explique peut-être mon envie de jouer avec des images « réelles ».  Par exemple lors de la rencontre entre Bernadette Chirac et Hillary Clinton, cela nous semblait évident avec ma co scénariste d’insérer les images d’archives et de jouer avec l’image d’archive de Hillary et Catherine Deneuve en face. Certaines autres archives sont iconiques par ex quand Chirac se trompe dans le nom des joueurs lors de la coupe du monde. C’est une archive célèbre en France et très drôle.

 

Le ton de la comédie pourquoi ce choix ? Vous dites c’est un personnage de comédie ?

Déjà parce que Bernadette Chirac est quelqu’un de drôle et qu’on ne pouvait pas passer à côté de ça. Mais surtout parce que la comédie permet de raconter une histoire avec de la distance et je crois qu’on peut faire passer beaucoup de messages par le biais de l’humour. Bernadette est une sorte de satire bienveillante, dont le but n’est pas de se moquer de ses personnages. Le ton est celui de la fable.

 



L’idée est de Rire avec elle et non pas DE Bernadette…

Tout à fait, c’est tout l’enjeu du film et du scénario. L’idée est d’avoir un autre regard sur l’histoire et renverser le regard qu’on a sur la grande histoire écrite par les Hommes.

 

Deneuve est-elle une Bernadette formidable ?

Quand est arrivé le moment du casting, on a pensé à Deneuve car elle avait son port altier et une façon de parler, de vanner avec un débit « mitraillette » comme Bernadette Chirac.

 

Bernadette Chirac est-elle féministe ?

Elle l’est à sa façon, et ce qui est certain, c’est qu’elle l’est devenue au fil des années. Elle s’est rendu compte sur le tard qu’on ne la prenait pas au sérieux parce qu’elle était une femme. De son côté, Jacques Chirac était le représentant en chef du boy’s club et de la figure du patriarche telle qu’elle prédominait dans les années 90 – et telle qu’elle prédomine toujours ?

Bernadette Chirac a fini par affirmer un certain féminisme, qui n’est pas le même que le mien, mais je voulais que mon film parle à plusieurs générations et qu’il soit le plus grand public possible. Bernadette, c’est le point de vue d’une femme sur une histoire que tout le monde connaît, c’est une façon de regarder la grande histoire par la petite. Pour rester cohérente sur ce thème, j’ai tenu à ce que la fabrication du film soit à l’image de mes convictions et j’ai constitué une équipe complètement mixte, y compris dans les postes à responsabilité. Je crois que ça explique en grande partie que le tournage se soit extrêmement bien passé.


My London Macadam par Lea Domenach ?

Je connais peu Londres mais j’ai toujours plaisir à revenir et j’apprécie sa culture théâtrale et musicale.

 

Vos projets pour 2024 ?

Je suis en écriture un prochain long métrage qui est l’adaptation d’une bande dessinée Peau d’Homme qui a eu beaucoup de succès en France. Un conte en Musical sur le thème du genre.. Et aussi… des projets de séries.

 

Merci Lea Domenach !


Du 5 au 20 janvier au Cine Lumiere, On book ici!


@ifru


 

Comentarios


Follow Us
  • Pinterest - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Recent Posts
bottom of page