Rencontre avec Ayo sur le macadam londonien. Interview.

March 3, 2020

Ayo en concert à Londres le 4 mai 2020.

 Rencontre avec Ayo sur le macadam londonien. Interview.

 

London Macadam : Bonjour Ayo. Racontez-nous un peu de votre histoire à Brooklyn ?

Ayo : Quand Donald Trump est devenu président, mon aîné et moi attendions notre carte verte. Mon benjamin est américain, il est né là-bas. J’ai dû partir en tournée, j’ai fait une demande pour pouvoir quitter le territoire et revenir. J’ai obtenu le droit de revenir, mon aîné aussi, mais pas ma fille. Elle avait 7 ans ! C’était très difficile La première année, elle est allée vivre avec son grand frère chez leur père, en Allemagne. Après, ils sont allés à Kingston, en Jamaïque, ce qui était beaucoup plus proche de Brooklyn. Aujourd’hui, je vis à Lisbonne avec ma fille et mon troisième enfant.

 

London Macadam : Pourquoi « Royal », titre de votre nouvel Album ?

Ayo : Car la seule chose qui est royal c’est Dieu. Pour moi Royal c’est comme la source ‘Royal’, pour moi on prie et tout, mais il y a cette source royale. Tout le monde parle d’être reine ou roi, mais ce n’est pas possible pour moi et ça n’existe pas cette royalité . Celle qui existe c’est Dieu.

Mais j’ai choisi Royal car ce mot n’était pas lié à la religion et il était important de trouver un mot qui éloignerait de la religion mais auquel chacun pourrait s’identifier.

 

London Macadam : Ou avez-vous trouvé votre inspiration pour votre Album ?

Ayo : J’ai trouvé l’inspiration en regardant la vie, de ce que j’ai pu vivre dans mes voyages. Dans cet album, je parle de l’amour, de l’amour en général qui veut dire l’amour pour Dieu car pour moi, Dieu c’est la vie, la lumière et l’espoir. C’est un album où je veux montrer aussi que le respect de l’autre et des droits et c’est triste car aujourd’hui mes chansons sont des problèmes qui sont encore d’actualité mais je sais que maintenant je peux en parler car j’ai vécu tout ça et je sais ce que ça veut dire.

 

London Macadam : votre album a été réalisé avec Freddy Koella ?

Ayo : J’ai rencontré Freddy Koella grâce à mon manager, c’est lui au départ qui m’a dit qu’il trouvait que Freddy Koella avait de bonne idée et il était sûr qu’il pourrait y avoir une bonne entente entre nous deux, que l’on pouvait réaliser un beau travail. Et il avait raison ! C’est une personne extraordinaire, un guitariste incroyablement magnifique. En fait, c’est un être humain plein de simplicité et sensible. Il a apporté quelque chose à ma musique et surtout de la paix et j’en avais vraiment besoin et si je peux donner un nom à la couleur qu’il à donné à ma musique je le ferai car c’était vraiment un honneur de travailler avec lui.

 

London Macadam: Il y a une reprise sur la chanson de Maxime le Forestier's " Née quelque part"…?

Ayo : C’est une chanson très importante pour moi car elle me ressemble. Car moi aussi j’ai vécu dans des endroits différents et j’ai beaucoup voyagé et il est parfois difficile de savoir qui je suis. Et surtout cette chanson parle de la situation du monde actuel et de la situation dans laquelle j’ai été.

 

 

London Macadam : Si vous deviez choisir une chanson qui représente le plus Royal vous choisiriez laquelle ?

Ayo : Je choisirai Royal car cette chanson parle de Dieu et pour moi Dieu c’est l’amour de la vie, la lumière et l’espoir.

 

London Macadam : Vous venez en concert le 4 mai 2020 à Londres, est-ce votre premier concert à Londres ? Des surprises?

Ayo : J’ai beaucoup joué à Londres, notamment à Nothing Hill mais cette année ce sera très différent. Ce concert sera très artistique avec beaucoup d’émotion sur scène avec Freddy, Donny le batteur et moi.

 

London Macadam: Avez vous de projets pour 2020?

Ayo :  il y a la tournée qui va durer 1 an. Et je suis aussi en train de bosser sur un livre pour les enfants, ce sont les chansons que j’écris pour mes enfants à moi et j’ai pensé que ça pouvait être sympa de partager ces chansons.

Au total il y aura trois livres. Dans le premier je parle d’un arbre ou poussent tous les rêves des enfants et cet arbre est protégé par un lion et un toucan qui est sur la tête du lion…

 

London Macadam: My London Macadam par Ayo, des best kept secret de Londres, des lieu que vous aimez?

Ayo: Je crois que je suis très Old School! J’aime toujours Brixton. On se baladait souvent aussi quand j’étais jeune avec mes amis dans les marchés de Londres...

 

Merci Ayo 

Ayo en concert à Londres le 4 mai 2020 au 100 Club, Oxford Street.

 

Tags:

Please reload

Follow Us
  • Pinterest - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Recent Posts
Please reload