Rencontre sur le macadam londonien avec Tiwayo pour son dernier album.

November 26, 2019

Nouvel album The Gypsy Soul of Tiwayo disponible chez Blue Note.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une voix ensorcelante qui met tout le monde d’accord, nous avons eu l’occasion de rencontrer Tiwayo à l’occasion de la sortie de son premier album.

 

London Macadam : Bonjour Tiwayo, merci d’être avec nous aujourd’hui.

Tiwayo : Bonjour ! Merci à vous de me recevoir.

 

London Macadam : Parlez-nous de votre nouvel album The Gypsy Soul of Tiwayo, comment le décririez-vous ? Son inspiration, sa naissance ?

Tiwayo : The Gypsy Soul of Tiwayo est mon premier album, il est sorti il y a quelques mois avec le prestigieux label de jazz Blue Note. Je l’ai enregistré dans le sud des Etats-Unis, cet album m’a ouvert les portes de l’étranger notamment au niveau du live car il est très apprécié et écouté en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Angleterre, en France…

Depuis longtemps, je souhaitais sortir un album et j’ai travaillé dur pour réaliser mon projet : j’ai commencé par chanter dans le métro à Paris, j’ai été guitariste dans des groupes et je faisais mes études en parallèle puis j’ai choisi de me consacrer pleinement à la musique.

Mes inspirations viennent de mes parents, mon père écoutait beaucoup de blues et de jazz à la maison et j’ai entretenu ce lien en voyageant fréquemment aux Etats-Unis.

 

London Macadam : Si vous deviez décrire votre album en un mot ?

Tiwayo : Je peux en dire deux ? Gypsy et soul. Un jour mon producteur (Mark Neill) m’a dit « You look like a Gypsy » et j’ai trouvé cela intéressant pour définir ma musique : de la soul qui se nourrit d’influences et de couleurs différentes.

 

London Macadam : Il y a-t-il une chanson qui vous tient plus à cœur que les autres ? Si oui, laquelle ?

Tiwayo : A place to call my own, la première chanson de l’album qui parle de recherche artistique, de tous les moments vécus autour de cet album : tout le voyage qu’il y a eu autour de cet album.

 

London Macadam : Vous avez fait la première partie de Souad Massi le 19 novembre au Jazz café, allez-vous faire d’autres premières parties ?

Tiwayo : Oui, j’étais en guitare voix, seul sur scène. J’apprécie beaucoup cette artiste.

Je vais faire la première partie de Gregory Porter à l’Olympia à Paris le 28 novembre et je vais jouer à la Cigale le 26 février prochain, venez nombreux vous ne serez pas déçus !

 

London Macadam : Avez-vous des projets futurs ? Des duos ?

Tiwayo : Je suis en train de travailler sur mon deuxième album que j’écris en parallèle de ma tournée.

J’ai fait un duo avec un artiste, mais c’est un secret… Si vous voulez en savoir plus il faudra attendre le 26 février à la Cigale. Bon, je vais tout de même vous donner un indice : c’est un artiste américain.

 

London Macadam : My London Macadam par Tiwayo, vos best kepts secrets, est ce que c’est une ville qui vous inspire ?

Tiwayo : C’est un classique mais allez à Camden town, il y a tellement d’endroits que vous allez forcément apprécier : pour ma part j’aime beaucoup le Jazz café. Je vous conseille également Ain’t Nothin But Blues Bar à Soho un club de blues que j’ai vraiment adoré.

 

tiwayo.com

Facebook : Tiwayo

Twitter : @tiwayomusic

Instagram : @tiwayomusic

Spotify : Tiwayo

Deezer : Tiwayo

Tags:

Please reload

Follow Us
  • Pinterest - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Recent Posts

December 5, 2019

December 5, 2019

December 5, 2019

Please reload